LE CROSS     

Credit Photo : Olivier Macé 

Des trois disciplines, le Cross est la plus spectaculaire et la plus sportive.

Après les épreuves de dressage et de jumping, les concurrents s’élancent sur la parcours d’obstacles en terrain accidenté (montées, descentes, dévers, gué, etc...). Ces derniers sont constitués d'éléments massifs (tronc d'arbre, haie, murets de pierre, fossé...) disposé le long d'un parcours allant de 1400 à 2600 M selon les catégories.

Certains obstacles sont rassemblés dans une zone restreinte pour former une combinaison complexe. Un large trou suivi d'une barrière étroite puis d'un muret massif... L’objectif est alors de franchir ces séries d'obstacles en prenant la trajectoire la plus rapide tout en restant la plus confortable pour le cheval.

Les compétiteurs sont pénalisés en cas de refus, le troisième étant - comme la chute - éliminiatoire.
La vitesse entre en jeu également. Pour chaque circuit, il est défini un temps idéal duquel il faut sapprocher au maximum. Un cavalier trop rapide - il aura pu mettre en difficuté sn cheval - ou trop lent perdra de précieux point au classement final




Credit Photo : Mille Sabots